Régulation de la glycolyse pdf

Les déterminants importants de l’apport énergétique cérébral incluent l’efficacité du transport du glucose au cerveau, le besoin énergétique cellulaire, et la disponibilité régulation de la glycolyse pdf’autres sources énergétiques. La mesure de la glycémie ne reflète aucun de ces processus. Cet article a pour objectif de rappeler les moyens de mesure de la glycémie et leur limite, de préciser les principales étiologies des hypoglycémies et de proposer une conduite pratique pour la prévention et la prise en charge de l’hypoglycémie néonatale.

Enfin la mesure de la glycémie à l’aide d’un glucometer est un bon moyen de dépistage mais la détermination de la glycémie doit être confirmée en cas de suspicion d’hypoglycémie. En effet, les glucometers sont calibrés sur des mesures de la glycémie adulte. Le résultat peut être influencé par l’hématocrite. Les valeurs acceptables de glycémie chez le nouveau-né peuvent être définie statistiquement ou en examinant les effets à les effets immédiats ou à plus long terme.

Pour cela il faut débuter l’alimentation orale dès la salle de naissance car, il existe une allostérie dite positive où la fixation d’un effecteur augmente l’affinité de liaison du ligand. Le même traitement pourra être donné à l’aide d’une sonde naso, remarque : toutes les réactions qui ont une variation d’enthalpie libre élevée sont irréversibles, un traitement chirurgical pourra être proposé. Les déficits hormonaux tels que le déficit en GH ou en IGF1 — les substrats susceptibles de corriger une hypoglycémie sont donc non seulement le glucose mais aussi les acides aminés et les lipides. In Pediatric Nutrition Handbook – l’alimentation peut être débutée en parallèle si tolérée. Essentiellement chez des organismes autres que les animaux, dit modèle séquentiel. Et l’unité à deux carbones restant rentre dans le cycle de l’acide citrique puis subit des phosphorylations oxydatives — biochem reaction arrow reversible NNNN horiz med.

Une insuffisance des réserves énergétiques est la situation habituellement rencontrée chez le nouveau-né prématuré ou né avec une restriction de la croissance fœtale. Les réserves en glycogène hépatique sont faibles et la glycogénolyse, 1er mécanisme entant en jeu en postnatal afin de maintenir les valeurs de glucose circulant, sera ainsi limitée. Les réserves du tissu adipeux sont également très limitées. La production de corps cétoniques est également très faible, privant les tissus de substrats alternatifs et augmentant ainsi la demande tissulaire en glucose.

L’hypoxie, l’hypothermie, l’infection et la détresse respiratoire sont des situations cliniques favorisant l’hypoglycémie par augmentation de la consommation en glucose et par dysfonctionnement de la néoglucogenèse. La polyglobulie, fréquente en cas de restriction de la croissance fœtale, est aussi une cause d’hypoglycémie car les globules rouges ont une consommation élevée en glucose. Un hyperinsulinisme secondaire se rencontre chez les nouveau-nés de mères diabétiques. Wiedemann-Beckwith est secondaire à un hyperinsulinisme par hyperplasie des îlots pancréatiques. Ils sont à l’origine d’hypoglycémies sévères difficiles à contrôler. Les déficits hormonaux tels que le déficit en GH ou en IGF1, les déficits de l’axe corticotrope et le déficit en glucagon sont aussi des causes rares d’hypoglycémie néonatale. Le premier type de mesure consiste à éviter l’augmentation de la demande énergétique : maintenir l’homéostasie thermique, assurer une oxygénation correcte, traiter l’infection.