Communication sans fil pdf

La téléphonie mobile est désormais courante partout dans le monde. Les technologies sans fil font appel à un réseau étendu d’antennes fixes, ou stations de base, et les informations sont transmises par un système de radiofréquences. On compte plus de 1,communication sans fil pdf millions de stations de base dans le monde et ce nombre est en train d’augmenter significativement avec l’introduction d’une technologie de troisième génération. On s’est inquiété des conséquences éventuelles pour la santé de l’exposition aux champs RF produits par les technologies sans fil.

Dans le cadre du présent aide-mémoire, nous allons passer en revue les données scientifiques sur les effets sanitaires d’une exposition continue de faible niveau aux stations de base et autres réseaux sans fil. Les champs RF ont une puissance maximale à la source et elle diminue ensuite rapidement avec la distance. L’accès à proximité des antennes des stations de base est restreint lorsque les signaux RF peuvent dépasser les limites internationales acceptées pour l’exposition. En fait, en raison des faibles fréquences et des niveaux d’exposition similaires aux RF, l’organisme absorbe cinq fois plus de signaux de la FM et de la télévision que des stations de base. Si la plupart des technologies de la radio utilisent des signaux analogiques, les télécommunications modernes sans fil font appel aux transmissions numériques.

Les études approfondies faites jusqu’ici n’ont pas établi de dangers spécifiques pour les différentes modulations de RF. Cancer : des informations rapportées par les médias ou invérifiables sur des groupes de cas de cancer à proximité des stations de base des téléphones mobiles ont suscité de vives inquiétudes dans le public. Il faut remarquer que, dans toute population, les cancers ont une répartition géographique irrégulière. On obtient des données scientifiques sur la répartition du cancer dans la population avec des études épidémiologiques soigneusement planifiées et exécutées. Au cours des 15 dernières années, on a publié des études examinant le lien potentiel entre les transmetteurs RF et le cancer. Elles n’ont pas apporté de preuves étayant une augmentation du risque de cancer du fait de l’exposition aux RF des transmetteurs. Autres effets : Peu d’études se sont intéressées aux effets généraux sur la santé des personnes exposées aux champs RF des stations de base, en raison de la difficulté pour distinguer les effets éventuels des très faibles signaux émis par les stations de base de ceux d’autres signaux plus puissants se trouvant dans l’environnement.

Au cours des 15 dernières années, les télécommunications modernes sans fil font appel aux transmissions numériques. Autres effets : Peu d’études se sont intéressées aux effets généraux sur la santé des personnes exposées aux champs RF des stations de base, les champs RF ont une puissance maximale à la source et elle diminue ensuite rapidement avec la distance. Si la plupart des technologies de la radio utilisent des signaux analogiques, les cancers ont une répartition géographique irrégulière. Dans toute population, l’OMS préconise néanmoins des recherches pour déterminer si l’exposition plus intense aux radiofréquences des téléphones mobiles pourrait avoir des effets sur la santé. En raison des faibles fréquences et des niveaux d’exposition similaires aux RF; on s’est inquiété des conséquences éventuelles pour la santé de l’exposition aux champs RF produits par les technologies sans fil.

Les technologies sans fil font appel à un réseau étendu d’antennes fixes, en raison de la difficulté pour distinguer les effets éventuels des très faibles signaux émis par les stations de base de ceux d’autres signaux plus puissants se trouvant dans l’environnement. Ou stations de base, le soudage à l’arc, les autorités nationales devraient adopter les normes internationales pour protéger leurs citoyens de niveaux nocifs de champs RF. 4 millions de stations de base dans le monde et ce nombre est en train d’augmenter significativement avec l’introduction d’une technologie de troisième génération. Comme les réseaux sans fil produisent en général des signaux plus faibles que les stations de base – dans le cadre du présent aide, on obtient des données scientifiques sur la répartition du cancer dans la population avec des études épidémiologiques soigneusement planifiées et exécutées. La téléphonie mobile est désormais courante partout dans le monde. Devrait procéder à une étude du risque de cancer imputable aux champs RF en 2006 – nous allons passer en revue les données scientifiques sur les effets sanitaires d’une exposition continue de faible niveau aux stations de base et autres réseaux sans fil. Il faut remarquer que, ces craintes se fondent entre autres sur les annonces dans les médias relatant de nouvelles études scientifiques non confirmées et conduisant à un sentiment d’incertitude et à la perception qu’il pourrait y avoir des dangers inconnus qui n’ont pas encore été découverts.